• Interview avec: Deborah De Robertis
  • Intervieweur: Edwin Fagel
  • Thème: performance Mirroir d'origin
  • Merci à: Suzanne Fagel, Gilles Boeuf
  • Datum bespreking: 15 december 2014

OUVRIR LE VIDE


Le 29 mai, jour de l'Ascension, l'artiste luxembourgeoise Deborah De Robertis a dénudé son sexe devant le tableau l'Origine du Monde de Gustave Courbet. Au travers de cette performance, De Robertis a fait quelques déclarations importantes sur notamment l'art, le féminisme et le mysticisme.

Cette interview est également disponible en Anglais et Hollandais.

Dans le nouveau numéro de De Revisor qui paraîtra à la mi-janvier Edwin Fagel met cette performance en relation avec l'oeuvre de quelques poètes néerlandais contemporains de De Robertis (à côté de sa propre poésie celle de Sasja Janssen, Joost Baars et Rozalie Hirs).

En anticipant sur l'essai dans De Revisor, de Recensent publiera une interview avec Deborah De Robertis.

Comment l’idée vous est venue pour Miroir d’origine?
C'est une évidence qui s'est imposée à moi dans mon travail comme une nécessité.

Quelle était votre démarche concernant votre performance?
J'ai visualisé la scène en me projetant sous le tableau de Courbet dans le musée d'Orsay chaque jour pendant un mois jusqu' au 29 mai 2014, jour de l'Ascension. Il y a un hors-champ, mais je ne le dévoile pas.

Que pensez-vous des réactions?
Les réactions ont mené à un débat médiatique sur la question de l'art et de l'exhibitionnisme. A mon sens c'est un faux débat qui occulte la véritable question du regard et censure la singularité du point de vue qui constitue une oeuvre. Le débat sur le rapport entre l'exhibitionnisme et l'art est un débat stérile et ne sert qu'a camoufler le déni du ‘point de vue de l'Origine du monde’.

Le public a-t-il compris votre geste?
Je ne sais pas si c'est plus une question de compréhension que de réception, ce que je sais c'est que mon geste a été reçu.

Apres son discours pour les Nations-Unies au 20 Septembre 2014 l’actrice Emma Watson a dû faire face à beaucoup de réactions sexistes. Avez-vous reçu le même genre de réactions?
Oui, bien sûr. Mon geste m'a mise en situation de surexposition extrême, tant au niveau de mon travail que de ma personne physique et a suscité des réactions venant du monde entier en quelques jours seulement. Réactions émouvantes pour certaines, sexists, mysogynes et extrèmes pour d' autres.

Laura Baginski

© Laura Baginski - "Vulviva", bronze, heigth: 63cm, 2012

L'Origine

C'est pourquoi il est indispensable de prendre la parole en mon nom et d' exprimer mon point de vue dans les médias. J'ai pu ainsi clarifier l'amalgame et évacuer en partie la fausse question mise en avant liée à l'exhibitionnisme qui n'a pour effet que de m'exposer sexuellement en cultivant le malentendu, ce qui attise les reactions inappropiées du public et occulte tout questionnement de fond. De fait, mon geste s'apparente à celui d' Emma Watson, dans la mesure où c'est une prise de position féminine et publique.

Par ailleurs, je suis très en accord avec la vision du féminisme d’Emma Watson, qui inclut les hommes. Sans pour autant revendiquer une vision féministe c'est également la position que je prends dans mon travail, position qui non seulement sollicite les hommes mais porte un regard féminin sur la gente masculine.

Pour ma part, en posant cet acte symbolique de me positionner sans autorisation ni revendication en tant que modèle à priori passif face à Gustave Courbet, je rends le modèle de Courbet actrice de la place qu'elle prend dans le monde et je rappelle que sans l'intervention active du féminin il n'y a pas d'origine car le peintre est le créateur de l'origine du monde et l'origine du monde est la mère créatrice du peintre.

En ce qui concerne les réactions quant au discours d' Emma Watson ou mon geste, il me semble évident de souligner que si une femme subit une pression pour avoir exprimé ses positions, ça devient une question de liberté qui va bien au delà de la question de la sécurité personnelle et qui relève bien de la question politique. C’est pourquoi en tant qu’artiste luxembourgeoise, je sollicite le soutien de mon pays.

J’ai trouvé magnifique que le public a commencé à applaudir. C’était réellement spontané ?
Oui, la spontanéité n'est rien d'autre que ce qui vient du coeur.

Comment décririez-vous le rôle de l’art dans la société?
Pour parler d'art Pina Bausch dit dans une interview que lorsque qu' on regarde tout au fond de soi, si vraiment on arrive à faire ce travail difficile de voir, alors on trouve quelque chose que tous les êtres humains ont en commun. Pour moi l’art c’est la ou l’intimite et l’universel se mêlent et je pense que le rôle de l'art est de révéler quelque chose de l'humanité.

Que pensez-vous de l’Origine du monde de Courbet?
Je la trouve belle, et d’ailleurs ce n'est pas tant le cadre de Gustave Courbet que j'explore mais celui qui conditionne le regard, ce n'est pas le sexe que j'ouvre mais la toile et ce n'est pas la chair que je montre mais le vide. En me positionnant en tant que versant féminin contemporain à coté du peintre, je donne au modèle un autre statut.

Le geste d'ouvrir son corps, quand il est libéré des cadres et des stéréotypes imposés par notre société, à mon sens, révèle une force animale présente en toute femme et la rend mère, pute, amante et déesse à la fois.

Mon geste qui pourrait être considéré, à tort, comme ‘pornographique’ nous renvoie à une féminité divine essentielle et ancestrale représentée chez les ‘Sheela Na et Gig’, ces sculptures de déesses mères que l'on retrouve dans les églises d'Irlande et qui ouvrent leur sexe pour exposer leur puissance et leur protection.

Qui est votre grand exemple dans l’art?
Michael Jackson.

Etes-vous d’accord avec mes remarques dans mon essai sur le mysticisme?
De manière générale je me suis sentie mise à nue par certains aspects de ton point de vue sur la question du mysticisme. Je me sens proche du regard que tu portes sur l'art dans son rapport au divin dans la mesure ou pour moi l'art est une question de foi, je parle d’une foi en la vie dans ce qu'elle a de visible et d'invisible. Mon geste est traversé par le désir de sortir de la représentation pour donner un souffle de vie, faire naître. S’exposer au monde est un acte qui met en mouvement et qui se situe entre la prise de possession et le don de soi.

Pourquoi est-il important de rendre la Vierge sexuelle?
Parce que la Vierge est sexuelle.